© Florent-Sinan Brunel
Instagram @annedubndidu
Instagram @annedubndidu

Rencontre avec Anne Dubndidu, loin de son crew

C’est autour d’un petit-dej’ healthy & gourmand à la Maison Bastille que nous avons rencontré Anne Dubndidu. Ensemble, nous avons retracé le parcours peu ordinaire de ce petit bout de femme ultra-motivée et ultra-motivante.

Elle est sportive, motive des milliers de filles à travers la France, et quand on lui demande comment prononcer son "nom" elle ne s’offusque pas et nous répond "comme TU le prononces". Vous l’aurez peut-être deviné, nous avons rencontré Anne Dubndidu, la blogueuse fitness / healthy du moment.

Une runneuse née ? Pas vraiment !

Alors qu’elle était étudiante à Sciences Po Aix-en-Provence, Anne décide de créer son blog en 2009, au départ uniquement dédié à la mode et au voyage. Puis, en 2011, dix jours avant de partir en année de césure à Los Angeles, son chéri lui lance le défi de venir courir avec lui. "J’ai 20 ans, je n’arrive pas à faire 1km. C’est la douche froide. Moi qui pratiquais la GRS à très haut niveau étant enfant, je n’arrivais pas à faire un effort d’à peine 10 minutes".
À son arrivée aux Etats-Unis, l’un de ses premiers achats a été une paire de baskets et une tenue de sport. "Je suis partie courir… un petit rendez-vous, 4 fois par semaine. 10 minutes, 12 minutes, puis 15 et enfin 30. Cela s’est fait progressivement. Je courais aussi bien dehors qu’en salle. Pendant un an, je faisais du sport 5 à 6 fois par semaine. Un déclic."

Ce que le sport a changé chez elle

Véritable "thérapie", le sport a permis à Anne de prendre confiance en elle. "Prendre la parole en public, partir en road trip solo… des choses qui m’auraient semblé impossibles il y a quelques années sont désormais réalisables."

Une prise de conscience qu’elle a rapidement voulu partager. "Je voulais vraiment que les femmes réalisent que le sport est un moyen de s’épanouir à part entière. Le meilleur moyen d’être bien dans sa peau et de s’accepter tel que l’on est. J’ai donc voulu partager mon expérience et prouver que le sport pouvait - comme il l’avait fait avec moi - nous libérer des petits complexes du quotidien."

#DubndiduCrew

En janvier 2012, après 6 mois de pratique intensive, Anne décide d’inviter le sport sur son blog avec un article intitulé "La naissance d’une sportive, ou presque". Très vite le succès est au rendez-vous. À tel point que quelques mois plus tard, 50% de ses posts sont devenus dédiés au sport. "Les questions ont alors commencé à fuser "Comment fais-tu pour avoir autant d’énergie ?" "Où trouves-tu ta motivation ?"… Je me suis alors interrogée sur la question suivante "Comment motiver les autres ?". C’est ainsi qu’est né le hashtag #DubndiduCrew."

Aujourd’hui ce hashtag rassemble plus de 52 000 publications et de nombreuses rencontres entre runneuses sont organisées grâce à Facebook et ses différents groupes de motivation. Anne a trouvé sa communauté. "Les réseaux sociaux doivent être utilisés comme un moyen de se motiver, pas de culpabiliser. Le sport ne doit pas devenir un "il faut que". À partir du moment où cela devient une contrainte, vous perdrez votre motivation !".

 © Florent-Sinan Brunel

© Florent-Sinan Brunel

Pour toujours mieux la connaître :

Son prochain défi :

Le marathon de Brighton, qui aura lieu le week-end du 16 avril. Elle y récoltera des dons pour la Croix Rouge. "J’encourage d’ailleurs les filles à participer à des courses qui ont un sens pour elles".

Les chansons qui ne quittent pas sa playlist de running :

Level d’Avicii
Good Feeling de Flo Rida

Ses #fitspo du moment :

@amandabisk
@miriamalbero
@lizamaman
@sjanaelise
@frenchyogagirl

Ses 3 adresses pour un brunch healthy :

- Au pain quotidien , "comme 100% des parisiens, non ?"
Maison Bastille 
- L’esprit d’atelier, "où je vais souvent après un bon run à Versailles"

Son rituel beauté après une bonne course :

- Une bonne douche avec un gel douche hypoallergénique surgras
- L’application d’un lait corps hydratant, d’une crème pour le visage et d’une crème pour les mains
- Chouchouter sa bouche (souvent agressée par le vent) avec un baume à lèvres 

Vous aimerez aussi

Plus d' articles
Prev
Rencontre avec Anne Dubndidu, loin de son crew
  • © Florent-Sinan Brunel
  • Instagram @annedubndidu
  • Instagram @annedubndidu
Next